Blog

L’histoire du Vietnam


Histoire du Vietnam

I. Les origines.

En Août 1965, dans une caverne située dans la commune Tan Van, à la province Lang Son, ont été découvert les restes d’un anthropien.  Les études de ces restes sont en cours mais les 1ères constatations permettent de dater leur apparition qui est de l’époque du Pléistocène moyen (environ 500.000 années).

Les 1 ères traces d’une véritable industrie humaine ont été découvertes en novembre 1960 sur le Mont Do dans la province de Thanh Hoa. On a découvert de milliers d’éclats de Pierre taillées servant à couper, racler… l’existence du paléolithique inférieur au Vietnam est ainsi confirmée.

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

Vers la fin de cette période, le delta du fleuve rouge n’était pas encore entièrement comblé, l’homme s’était donc installé dans les massifs calcaires bordant les deltas où des massifs creusés des cavernes spacieuses facilement habitables à proximités des ruisseaux et rivières, dont les forêts fournissaient de la nourriture.

Puis venu la débâcle des banquises et l’élévation de la mer dont la dernière qui avait eu lieu il y a 17 millénaire. Le territoire de Hanoi, fut alors émergé. Les animaux reculaient vers le continent pendant que l’homme allé vers les régions montagneuses. Ainsi la région de Hanoï n’était pas peuplée pendant toute l’époque du néolithique, il y a de cela 10 à 7 millénaires. Pendant cette période, la mer commençait à se retirer, et des groupes d’habitants des régions montagneuses sont descendus. Les archéologues ont découverts de nombreux vestiges successifs formant une occupation du début de l’âge du bronze jusqu’au début de l’âge du fer, sur une période de 20 siècles avant J.C.

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

Durant ce temps, les vietnamiens vivaient de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche. Ils cultivaient essentiellement du riz, des haricots et des patates et plantaient les arbres fruitiers. Ils élevaient des buffles, vaches, porcs, volailles, boucs… Ce temps préhistorique correspond selon la légende à l’époque des rois Hung.

D’après la tradition vietnamienne, les 1ers ancêtres des souverains du Vietnam seraient des descendants de Chen-Nong qui est le 1er roi Hung (le roi Valeureux) fondateur du VanLang, 1er royaume vietnamien. Son fils successeur Lac Long Quan ( seigneur Dragon des Lac) se rendait au Palais des eaux, épousait plus tard Auco ( princesse de la montagne) et régnait le pays Xich Quy ( pays des démons rouges et manes rouges) limité par Yunnan actuel et la mer.

Auco a donc donnait naissance à un sac de chair contenant cent œufs qui contenaient cent garçons. Plus tard, Lac Long Quan et Auco se séparaient, et se partageaient les enfants: 50 allaient avec leurs père au Royaume des Eaux, dans la mer du sud, 50 suivaient leur mère vers la montagne. Une fois arrivés à Phong Chau, les 50 garçons de Auco ont élit leur frère ainé comme roi et régnait le Royaume Van Lang ( Pays des Lettres).

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

Le Van Lang a eu une très longue existence. Ils se transmettaient entre les rois Hung depuis les temps légendaire jusqu’en 257 avant J.C. Vraisemblablement prés d’un millier d’années avec 18 rois. Mais on a peu de précisions onomastique et chronologique. En faite, les Hung sont légendaires mais Thuc Phan ( le dernier roi des Hung) résistant contre les Quin en l’an 218 avant J.C avait une vérité historique. Quin Shui Hoang a dépêché un demi-million de guerriers pour envahir le Bach Viet, les Viet, ayant à leur tête Thuc Phan, à l’abri des montagnes et des forêts ont organisés la résistance.

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

Après 10 ans de lourdes pertes, les Quin devaient se retirer. Thuc Phan remplaçait les Hung, fondé le Royaume Aulac en l’an 208 et a fixé la capitale à Co Loa, a 15 km de Hanoi. Puis il a construit une citadelle en spirale (cité du Coquillage), et Hanoï est entré dans l’histoire en qualité de centre politique et sociale. Malheureusement le Royaume Aulac est éphémère car Thuc Phan avait été mystifié par Chao To (Général des Han) qui lui a volé la gâchette de l’arbalète qui était un secret technique dans la fabrication des arbalètes. Depuis, le Vietnam est tombé dans la domination chinoise qui a duré plus d’un millénaire (11 siècles).

II. La domination chinoise ( de 207 avant J.C à 939 après J.C ) :

 

Les 2 dynasties chinoises ont laissées une grande influence sur le développement de la civilisation vietnamienne dont celles des Han et des Tang. Des événements importants marquaient ces dix siècles de domination:

  • L’ introduction de la religion et des doctrines philosophiques venues de Chine
  • Le développement de la vie économique et sociale.
  • La prise de conscience d’une unité vietnamienne a provoqué une séries de révoltes pour l’ indépendance et l’installation de dynastie vietnamienne

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

De nombreuses révoltes avaient lieu pendant la période des Han celles de 2 sœurs Trung en 43-44 et Ly By en 544. Pendant la période des Tang, dont Mai Thuc loan 722, Phung Hung (766-791) et surtout au début du 10e siècle, la dynastie des Tang tombait dans le déclin et la dynastie Nam Han les remplaçaient en essayant d’envahir à nouveau le pays.

Ngo Quyen, un généralissime a affronté un corps expéditionnaire Nan Han venu par la voie maritime. La flotte Nan Han a pénétré au Vietnam par l’estuaire Bach Dang (qui débouche sur la baie d’Halong). Il a bien étudié la marée de la rivière et ordonné à planter des pieux de bambou garnis de pointes en fer. À la marrée haute, une flottille vietnamienne venait à la rencontre de l’ennemi, puis ne voulant pas s’enfuir, entrainait les vaisseaux Nan Han dans l’estuaire, les pieux encore couverts par la marrée. La marrée ayant baissée, la flotte vietnamienne tout entière contre-attaque, les vaisseaux Nan Han ont du rebrousser chemin et mais ont étés bloqués par le barrage de pieux garnis de pointes, et ont coulaient rapidement.

III. Les débuts de l’indépendance.

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

À la suite de sa victoire, Ngo Quyen se trouvait maitre de l’Annam et a fondé une dynastie qui a duré de 939 a 965. Il a fixé sa capitale à Co Loa (ancienne cité en forme de coquillage) et tenté de réorganiser le pays, mais en 944 il mourra. Le pays est tombé de suite en chaos et a été divisé en 12 principautés. Dinh Bo Linh ( le chef Hoa Lu) a réussit à unifier l’Annam, s’est emparé de Dai La et a été proclamé roi.

IV. La dynastie des Dinh ( 968-980).

Dinh Bo Linh a régné Hoa Lu, son pays d’origine, sous le nom de Dinh Tien Hoang, appelé son royaume Dai Co Viet fondé la dynastie Dinh( 969- 980), de très courte durée. En politique extérieure, Dinh Tien Hoang avait surtout à s’entendre avec la Chine. Le Vietnam se reconnaissait vassale de la Chine et la Chine acceptait que la dynastie vietnamienne règnent indépendamment sur leur pays. Au point de vue intérieure, il tentait de parfaire l’organisation civile et sociale du Royaume en copiant celles de la Chine.

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

Dinh Tien Hoang était un brave guerrier, un bon organisateur et un diplomate habile. Mais il aimait le vin, les femmes et il était très autoritaire. Il se faisait de nombreux ennemis dans sa famille et même dans son entourage. Il trouva 5 femmes qu’il nommait toutes 5 reines sur un pied d’égalité.

D’autre part, il a choisit comme prince héritier son plus jeune fils alors que la coutume voulait que c’était le fils ainé, d’autant plus que celui-ci l’avait aidé dans ses combats pour l’unification du pays. C’est pourquoi Dinh a été assassiné avec le prince héritier par Do Thich, un gardien royal, qui a vu dans son rêve qu’une étoile est tombé dans sa bouche, croyait que le royaume Annam devait lui appartenir. La mort de Dinh Tien Hoang était rapidement suivi de la fin de la dynastie des Dinh. 

Le prince Tue qui lui a succédé était à peine âgé de 6 ans. Le membre le plus influent du conseil de Régence était Le Hoan, un généralissime, chef de territoire militaire qui a détrôné le jeune roi. Il s’est proclamé roi sous le nom de Le Dai Hanh, et fondé la dynastie Le ( 980- 1009).

V. Les Le antérieurs ( 980- 1009).

  

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam 

Cette dynastie était éphémère, puisque le roi Le Dai Hanh avait 2 grandes préoccupations: la 1 ère venait de Chine, sous le prétexte que la défense des Dinh, envahissait Annam. Le Vietnam a remporté une grande victoire à Chi Lang, dans la région de Lang Son. L’armée chinoise était anéanti, son général était fait prisonnier et avait la tête tranchée. Malgré cette victoire, Le Dai Hanh a dépêché une ambassade en Chine et se reconnaissait vassale.

Le second problème était le sud. Le roi Champa régnait alors à Panduranga et menait des incursions contre le Cambodge et contre le Vietnam. En 979 une expédition maritime du Champa était dépêché contre Hoa Lu mais dispersée par la tempête. L’année suivante Le Hoan a envoyé une ambassade au Champa, mais le roi du Champa a retenu l’ambassadeur. Furieux, Le Dai Hanh a mené en personne une expédition qui l’a détruit en 982.

À partir de cette date, les Cham et les vietnamiens sont entrés souvent en conflit et le Champa a du progressivement reculer devant l’expansion annamite pour finalement être anéanti.

Les Le antérieurs ont eu une courte vie. Les 2 successeurs de Le Dai Hanh avaient une valeur médiocre. Le successeur désigné a été assassiné par son frère qui est monté sur le trône et a régné de 1005 a 1009 sous le nom de Le Long Dinh. Il était surtout connu sous son surnom Ngoa Trieu (celui qui donne audience couché). Le Roi est mort en 1009.

Son successeur était encore très jeune, les membres influents de la cour ont porté au pouvoir un haut dignitaire Ly Cong Uan qui a fondé la dynastie des Ly et régné sous le nom Ly Thai To.

VI. Les Ly ( 1010- 1225).

 

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

La dynastie des Ly était une grande dynastie vietnamienne, durant une longue période. Le parti qui a porte Ly Cong Uan au pouvoir était d’influence bouddhique, ce fait avait une grande influence sur la politique des Ly. En 1010, Ly Thai To a ordonné le transfert de la capitale à Hoa Lu à Thang Long (dragon prenant son essor), sur l’emplacement de Hanoi actuel. Thang Long restait la capitale jusqu’au XIX siècle.

Au point de vue intérieure, les Ly ont du réprimer d’abord un nombre de révoltes, et en particulier les révoltes du palais qui éclataient généralement à la mort d’un roi et à l’avènement de son successeur.

La tentative la plus marquante était celle qui à causait la mort du 1er roi des Ly en 1028. Le prince héritier a du marcher contre ses frères pour se rendre maitre de la situation.

Puis, le problème était venu des ethnies minoritaires, entre la nationalité majoritaire Viet et les ethnies minoritaires. Les rapports historiques se développaient à la fois dans l’intégration et dans l’antagonisme. D’une part c’était l’échange économique (marchandise…) d’autre part c’étaient l’exploitation et l’oppression de la monarchie féodale et des mandarins contre les minorités. Cela provoquait des révoltes et les expéditions de représailles qui s’ensuivaient.

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

Au 11 ème siècle, les frontières du Dai Viet du côté Nord et Nord-Est n’étaient pas encore précises. Il y a eu lieu dans les province Cao Bang et Lang Son, les révoltes des Nung s’etendaient jusqu’en Chine. Les Nung sous la conduite de 2 chefs Nung Ton Phuc puis Nung Chi Cao, ont réussit tant bien que mal à fonder un Royaume des Nung.

Il englobait une partie de la haute région nord vietnamienne et une partie de la province chinoise Kuoang-si. Les forces chinoises des Song et les forces vietnamiennes des Ly les ont ecrasés ( 1038-1048).

Les rois Ly avaient coutume de s’allier aux chefs des ethnies par des marriages en marriant des princesses du sang à des chefs locaux ou en épousant des filles de ces chefs. Ces alliances permettaient de constituer un glacis défensif sur la frontière chinoise mais créaient aussi des guerres. Parfois c’était le roi en personne menant une expédition pour les ecraser.

Sous les Ly, le confucianisme a atteint son apogé puisqu’ils ont fondé en 1070 le temple de la littérature pour le dédier Confucius. Puis 6 ans après il est devenue la 1 ère université du Vietnam. Le confucianisme associé avec le boudhisme et le taoisme formaient une triple religion au Vietnam à l époque.

Le dernier roi Ly, Hue Ton (1221-1225) n’avait que 2 filles. Un an avant sa mort, il a décerné la cadette Phat Kim, reine sous le nom Ly Chieu Hoang, cédant plus tard le trône a son mari Tran Canh. Depuis, la dynastie des Ly à disparue pour laisser place à la dynastie des Tran ( 1225-1400).

VII. Les Tran ( 1225- 1400).

 

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

La dynastie des Tran anterieurs comprenait 12 rois. Au point de vue extérieure, elle est marqué par 2 grandes épisodes: la lutte contre la dynastie mongole de Chine ( Yuan) et la lutte contre le Champa.

Au debut du XIIIe siecle, Gengis Khan a unifié la Mongolie et commencé la conquete de la chine. En 1253, Khoubilai a conquit le Chine et est arrivé jusqu’a la frontière vietnamienne. Les Mongols ont demandé aux Tran le passage du Dai Viet afin de tourner les Song par le Sud mais les Tran leur ont refusé.

Une armé mongole a envahit Dai Viet en 1257, bousculé la défense et est entré dans la capitale du Dai Viet qui etait mis a feu et à sang. Mais l’armé mongole ne s’est pas trouvé à se ravitailler dans le pays et ont mal souporter le climat du pays. Une contre-offensive vietnamienne ont rejettés les Mongols hors du pays, c’était la 1ere défaite mongole.

En 1278, après 60 ans de lutte, les Mongols venaient d’achever la soumission des Song et toute la Chine était unifié sous le pouvoir de Quoubilai. Ils ont demandés encore une fois aux Tran le passage du Daiviet pour attaquer le Champa au Sud. Le refus à nouveau des Tran était le pretexte de la guerre et la 2 ème invasion mongole avec cette fois une armée bien puissante.

Avec 500.000 cavaliers et fantassins, les Mongols voulaient envahir à la fois Champa et Daiviet. L’auteur de la victoire contre les mongols était Tran Hung Dao, il est devenu plus tard un des plus grandes héros du Vietnam. Tran Hung Dao était de ligne royale. Sa naissance était accompagné des signes favorable, puisque dès 6 ans, il savait composer des vers et s’adonner aux jeux de guerre. Au fur à mesure qu’il grandissait, il s’instruisait dans toutes les branches du savoir et était devenu un homme remarquable par ses talents litteraires et millitaires.

Après un certain temps de lutte, les Mongols, pour cause de perte et de manque de vivre, mais aussi du climat, ont du se retirer par la voie terreste à Lang Son et la voie marritime. Une flotte a descendue le fleuve Bach Dang mais Tran Hung Dao a usé à nouveau le stratagème de Ngo Quyen. En effet, il a fait planter à l’embouchure du fleuve des pieux ferrés. La flotte mongole qui a descendu Bach Dang à était provoqué lors de la marrée haute, par une petite escadre vietnamienne. Le général Omar s’est lancé à la poursuite quand apparu l’armée de Tran Hung Dao. Les vaisseaux Mongols refluaient mais lorsque l’eau commencait à baisser, les jonques mongoles venaient se briser sur les pieux ferrés. Orma était fait prisonnier, 100 jonques détruites, 400 autres capturées le 3 avril 1288.

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

Après la victoire sur les Mongols, le roi d’Annam envoyait une ambassade de paix en Chine et acceptait la vassalité. Cette situation a durée jusqu’aux Ming au XV siecle.

Le Lam Ap (Lin-Yi) était un royaume fondé en 192. Ce rayaune s’est fortifié et agrandit au dépens de ses voisins. À partir de sa création, il luttait contre les chinois, les annamites, les Khmers et les populations montagnardes qui ne voulaient pas se soumettre.

À cette époque, il y avait des différentes peuplades Cham mais 2 sont importantes: la peuplade au nord (ou Cocotier) et au sud (Arequier). Les 2 ont continués à se developper séparement. La capitale du Nord se trouvait à Tra Kieu, celle du Sud se situait à Phan Rang. Au milieu du 7 e siècle, les 2 mandalas se sont unifiés, et formaient le royaume Champa. L’unification de ces 2 mandalas était evident car ils ont la même race, et le même lien de parenté.

Cependant la lutte pour le pouvoir entre les 2 factions de noblesse dirigents nord-sud avait affaiblit le royaume Champa et favorisé l’intervention des pays étrangers comme Khmer et Daiviet. Au 12 è siècle, lors de la conquêtes du territoire, le roi du Daiviet, Le Thanh Tong commandait en personne les troupes pour envahir le Champa. En 11 47 le Daiviet assiège Vijaya (capitale des cham à Binh Dinh) et a capturé le roi cham (Balatratoan). Un général cham du nom Botritri rassemblait les débris de son armé, s’est proclamé roi et accepté la souzeraineté de Daiviet, et épousait la princesse Tran. À partir de ce moment là, fin de l’histoire du Champa et les chams sont devenus aujourd’hui un des 54 peuples qui vivent actuellement au Vietnam.

Les raisons pour lesquelles Champa et Dai Viet s’unissaient:

  • Au début XIIIe siècle, le Champa est occoupé par les Khmers, à partir de 1220 ce pays était incapable de maintenir l’unité de leur empire.
  • Le conflit avec l’Annam.
  • À cause de la politique de l’expansion des Mongols qui cherchaient la domination de l Asie.

En 1281, les Mongols, pour aller lutter contre le Champa, ont demandés un passage à l’Annam mais qu’il leur ont refusé. Quobilai ont envoyé un corps expeditionnaire pout chatier l’Annam et le Champa mais plus tard anéantit par l’armée des Cham et des Viets. Après le départ des Mongols et Cham, les Viets ont envoyés à Quobilai des embassadeurs et faisaient acte de vassalité.

Les relations entre Annam et Champa étaient cordiale pendant un certain temps. Sous Tran Anh Tong ( 1293- 1314) un roi Champa Che Man (Jaya) a obtenu en marriage une princesse annamite Huyen Tran Cong Chua en échange de 2 provinces situées au Nord du col des nuages. Mais malheureusement ce roi est mort l’année suivante. Selon la tradition chame, cette princesse devait être sacrifiée au moment des funérailles de son mari, mais le roi vietnamien a fait un complot pour évader sa soeur. À partir de ce moment là, fin de l’histoire du Champa et les Cham sont devenus aujourd hui un des 54 peuples qui vivent actuellement au Vietnam.

La maison des Tran portait en elle-même les germes de sa chute. En effet, les empereurs de cette dynastie prenaient l’habitude d’introniser leur héritier de leur vivant. Mais il dirigeait le pays pendant un grand nombre d’années alors que son fils ou son successeur aurait pu régner. C’est ainsi que l’action d’un ministre influent Ho Quy Ly amenait la chute des Tran et installait temporairement la dynastie des Ho.

Les Ho( 1400- 1407).  

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

La dynastie des Ho règnait durant 7 ans. Elle a essayé de bien gouverner le pays en se préparant au choc pour contrer les Ming en Chine. Mais malheureusement elle était usurpatrice et son fondateur n’avait pas obtenu des résultants remarquables. À côté des Ming, ils ont reconnu un Tran comme roi et entrait légallement au Vietnam, capturé Ho Quy Ly et son fils, instauré alors une dynastie des Tran posterieure qui a duré de 1407 a 1413.

Le dernier de ces Tran avec ses partisans voulaient défaire l’empire chinoise mais il a été capturé par un général chinois Tchang Fou et exilé en Chine. Par la suite, il s’est sucidé et L’Annam est dirigé sous le gouvernement direct des Ming ( 1413- 1418).

IX. La domination chinoise des Ming.

 

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

Les Ming ont éliminés les Tran et changé l Annam en province Giao Chi. Ils ont aussi imposés les meurs et coutumes chinoises, enseignement publique en chinois, suppression des ouvrages en vietnamniens. Ils ont surtout exploité le pays.

Tous les produits des mines, les pierres precieuses, les essences rares…étaient acheminés vers la Chine. Ils ont du aussi combattre plusieurs révoltes. La plus éclatante a était l’insurrection de Lam Son dirrigé par Le Loi. Un propriétaire foncier de Lam Son, province Thanh Hoa, né en 1385, avait déjà, avant de dirriger l’insurrection contre les Ming, une clientèle de plus d’un millers personnes. En 1418 il s’est proclamé roi et refusait la domination des Ming, qui a mené une insurrection de presque 10 ans.

Sa tactique était de réunir les chefs de bandes, aligner avec les populations montagnades, maintenir les forces dans les régions montageuses et organiser plutôt les guérrillas. Après 10 ans de lutte, il arrivait à combattre les Ming, dont son histoire est relié à la légende du lac Hoam Kiem “Le Lac de l’épée restituée”.

Le Loi finit par vaincre les chinois en 1428 et se procalme roi sous le nom de Le Thai To. La Chine a du retirer toutes les troupes et tous ses aministrateurs au Vietnam et le pays se reconnaissait vassale de la Chine et l’Annam était un pays indépendent. Dans la même année, il a fondé la dynastie des Le postérieurs qui a duré presque un siecle (de 1428 a 1527).

X. Les Le postérieurs ( 1428- 1527).

 

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

Les Le élevaient le confucianisme au 1e rang, et appréciaient hautement le régime de concours, c’est ainsi que le Temple de la littérature était agrandit. Le Loi a fondé le Collègue des Fils d’état et recrutait non seulement les fils des mandarins mais aussi les enfants du peuple. Le Loi a réorganisé la justice et le code des peines et chatiments en s’inspirant du code des Tang. Au point de vue militaire, il démobilisait une grande partie de ses troupes et de ses unités qu’il maintenait, pour établir un tour de service qui permettait aux soldats d’aller tour à tour cultiver les champs. Le Loi est resté seulement 6 ans sur le trône, mort à 49 ans.

À partir du XVIe siècle, l’histoire des Le était marqué par une série de crime dynastique. Les successeurs de Le Loi avaient une valeur inégale. Par exemple Le Thai Ton ( 1434-1442) était roi à 11 ans. Intelligent et décidé, il s’est débarrassé rapidement d’un 1er ministre impopulaire, Le Sat. Malheuresement, il est mort à 20 ans, empoissonné semble-t-il par Nguyen Thi Lo, une concubine de Nguyen Trai ( 1380-1442) qui a du payer ce crime de sa vie et celle de sa famille.

Le Nhat Ton (1430-1459) a été assassiné par son frère ainé Le Nghi Dan qui a insurpé le trône, après 8 mois, celui a été renversé et obligé de se suicider. On l’a remplacé par un fils de Le Nhan Ton qui a régné sous le Nom de Le Thanh Ton (1466-1497) un grand souverain des Le. Après Le Thanh Ton, c’était une période de trouble où les empereurs successeurs n’avaient aucune autorité et où les factions se sont disputé le pouvoir. En 1527 le chef d’armée Mac Dang Dung a pris le pouvoir et fondé la dynastie des Mac.

XI. Les Mac ( 1527- 1597)

 

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

Mac Dang Dung avait peu de succès car les partisans des Le restaient tres nombreux et ne le suivaient pas. Pour consolider le pouvoir il s’est soumis à la Chine et lui cédait le territoire. En 1533 un mandarin legitimiste Nguyen Kim, ancêtre des Nguyen s’est opposé les Mac, fait proclamer roi un prince Le et marquait le début d’une conquête du pouvoir. Son fils Nguyen Hoang et son gendre Trinh Kiem, ont continués avec succès la lutte contre les Mac qui ont du abbandonner le Vietnam à la fin du 16e siècle. Mais loin de s’entendre, ils se sont partagés en fait le pays: les seigneure Trinh ont controlés le Nord ou ils ont pris Hanoi en 1592 tandis que les Nguyen ont pacifiés le Sud et ont chassés définitivement les Cham.

XII. La restauration des Le et la lutte entre les Trinh et les Nguyen

 

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

Les faits marquants des règnes des Le postérieurs étaient la lutte entre les Trinh et Les Nguyen, la colonisation du Sud par les Nguyen et l’activité religieuse et commerciale, de plus en plus forte, des Occidentaux au Vietnam. On assistait aussi à l’évangélisation catholique et le développement des relations commerciales entre ce pays et l’Occident. L’évengelisation était l’oeuvre de prêtres espagnols, portugais, italiens, francais et même japonais et chinois. En 1626 Alexandre de Rhodes était choisit comme supérieur de la mission du Tonkin, il était le personnage le plus marquant de cette époque. Née à Avignon en 1591, il entrait à la Compagnie de Jesus à 19 ans et partit pour l’extrême-orient en 1619. Il est arrivé à Macao en 1623 pour se rendre au Japon mais finalement était envoyé dans la principauté des Nguyen. Il était accompagné d’un père portugais et 5 jésuistes dont un japonais. Il a appris rapidement le vietnamien et pouvait prêcher dans cette langue au bout six mois. C’est celui qui a crée plus tard la langue vietnamienne actuelle.

Au XVII siècle naissait donc un pays divisé: au Sud règnent les Nguyen reconnaissant les roi Le ont pris leurs distances et au Nord règnent les Trinh cohabitant avec les roi Le

B. Deuxième partie : le Vietnam contemporain.

I, La perte de l'indépendance.

     

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

Le 31 Août 1858, une escadre francaise attaque Danang, inaurugant une guerre de conquête coloniale menée par l’impéralisme francais. Une guerre qui se déroulera en plusieurs épisodes de 1858 à 1884 jusqu’à l’annexion totale du pays.

L’impéralisme fransais en pleine expansion s’attaquait à une monarchie féodale décadente. La dynastie des Nguyen accédant au trône après avoir réprimé un mouvement insurrectionnel de grande ampleur avait restauré le régime féodal dans toute sa rigueur. La cour de Hue faisait face non seulement à des ménaces d’attaque à l’extérieur, mais aussi à des révoltes à l’intérieure, et les révoltes des paysans.

L’appareil administratif compose un corps mandarinal faconné par l’idélogie confucéenne très conservatrice et ritualiste doublé des villages par un corps des notables issus de la classe des propriétaires fonciers. Les moyens techniques rudimentaires ne permettaient pas d’aministrer efficacement un territoire qui s’étirait sur plusieurs milliers de km du Nord au Sud. C’est la partie vulnérable, la partie Sud que le colonialiste francais commencait son aggression.

Face à l’aggression, 2 partis opposées du côté vietnamien: celui du compromis et celui de la résistance. Le roi et les hauts dignitaries de la cour, effayés par les armes modernes francaises, s’intérrogaient de l’intention de l’agresseur, croyant que les francais s’intéressaient plutôt aux commerces que de conquérir le pays.

Cela insistait le roi et les hauts dignitaires à mettre en place la politique Hoa Nghi (paix et négociation), mais continuait à réprimer les révoltes. Malgré tout, le roi ne voulait, ni pouvait mobiliser toutes les forces pour s’opposer à l’agression.

II. La perte de Saigon et 3 provinces orientales du Nambo( Cochinchine).

 

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

Les troupes françaises, après avoir occupé Danang, y ont mis le feu et détruit la ville, mais elles n’étaient pas suffisamment fortes pour menacer la capitale et obliger la cour de Hue à des concessions. L’évêque Pellerin proposait au commandement français de s’attaquer au delta du fleuve rouge ou 400 000 catholiques seraient prêts à se soulever pour soutenir l’opération. Mais le commandement français préférait le Sud ou le commerce de riz était déjà profère.

Saigon était investie en février 1859 et conquise par la France en 1861. La perte de la Cochinchine avait bouleversé l’esprit au Vietnam. De nombreux patriotes ont présentés à Tu Duc les suppliques (politique, administratif, agricole, commercial, industriel, éducatif, financier et diplomatique militaire) pour réformer le pays et renforcer la défense nationale. Mais la cour de Hue engloutissait dans son conservatisme, refusait de prendre en considération toutes ces supplices, ignorant de l’évolution international. Elle ne savait pas profiter des difficultés de la France, car elle comptait toujours avec sa politique “ paix et négociation”.

La raison profonde de ce conservatisme et de cette faiblesse est que la cour de Hue devait faire face à des soulèvements populaires. En 1862, près de Hanoï, le mouvement dirigé par Cai Vang protestait le gaspillage de l’État. En 1866, les ouvriers et les hommes qui travaillaient à la construction du tombeau Tu Duc se révoltaient contre la condition de travail inhumaine. Les missionnaires français profitaient de cette instabilité pour former une agitation sourde dans les communautés catholiques au delta du Fleuve Rouge. Une autre difficulté était constituée par le reflux de Chine des groupes Taiping pourchassés par les troupes Qing, réfugiés dans le Haut Tonkin, des bandes dites des Pavillons blancs, jaunes, noirs. Seuls les Pavillons noirs sous la conduite de Lui Qin Fu se soumettaient à l’autorité de la cour de Hue.

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

Grâce aux missionnaires catholiques, le commandement français était bien au courant de cette situation. L’impossibilité d’accès de la Chine au Sud-Ouest par le Mekong envisageait les français d’obtenir l’ouverture du Fleuve Rouge et les ports du Tonkin au besoin par la force. L’aventurier français Jean Dupuis en 1872, à la tête de quelques centaines de mercenaires, remontaient le fleuve en direction du Yunnan sans demander l’autorisation des autorités vietnamiennes. À son 1er passage, les mandarins se montraient conciliant mais Jean à cherchait à passer une seconde fois mais en vain.

Le prétexte cherché par le commandement français était immédiatement exploité. Le lieutenant de vaisseaux Francis Garnier était aussi tôt envoyé à Hanoï avec une escorte d’armée. Il décrète que désormais la navigation sera libre sur le Fleuve Rouge et que les douanes seront supprimées. Les autorités vietnamiennes refusaient, c’est pourquoi en novembre 1873, les français ouvraient le feu et s’emparaient d’Hanoï. Le vieux général Nguyen Tri Phuong, défenseur de Hanoi, blessé et fait prisonnier, refusait toutes les avances des français. Il se laissa mourir de faim dans la prison. Les troupes françaises s’emparaient rapidement de Nam Dinh, Hai Duong et d’autres localités du delta, grâce en particulier à la complicité de certaines communautés catholiques (Puginier). Mais les forces vietnamiennes contre-attaquaient en se soudant avec les Pavillons Noirs et tua Garnier le 21 décembre en 1873 dans une embuscade aux portes de la ville.

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

Cependant la cour de Hue ne pensait que demander la cessation des hostilités et non à la résistance. Le roi Tu Duc fidèle de sa politique compromis, ne savait pas exploiter une situation militaire favorable. Il négociait avec la France le traité 1874 aux termes duquel la France rétrocédait les villes conquises, mais obtenait d’installer une garnison à Hanoi et Haiphong, ainsi l’ouverture du Fleuve Rouge au commerce.

Hanoï était place sous le régime du protectorat du Tonkin des colonialistes français. La population de tout le pays ne s’avouait pas vaincue. De nombreuses organisations patriotiques ont apparues dont la plus typique était Dong Kinh Nghia Thuc (école de la juste cause) fondée par un groupe de lettres en février 1907. En fait Dong Kinh Nghia Thuc préconisait la lutte contre les français par le développement de la culture et de l’éducation en vue de l’auto-émancipation au point de vue politique. Cette option apparaissait sous forme d’un mouvement culturel, d’une école chaleureusement accueillit par la population de toute classe. Elle s’étendait de jour en jour, de nombreuses écoles d’enseignement gratuit s’ouvraient en différentes régions. Les colonialistes français redoutaient que l’influence politique de cette école se propagée dans la population.

En décembre 1907, ils ont donné l’ordre de fermer cette école et mis en prison ses charges en cours et interdit tous les documents. Immédiatement après, c’était la tentative d’empoisonnement de Ha Thanh, en 1908. Suivant le plan fixé, le chef cuisinier de la garnison française devait mélanger le poison au plat des soldats français et quand ceux-ci auraient été empoisonné, on tirerait des coups de feu pour donner le signal aux insurgés, postés à l’extérieur. Mais malheureusement le complot était dénoncé, les insurgés étaient emprisonnés dont certains mis à mort.

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

Après la 1ère guerre mondiale, la France s’est lancé dans l’exploitation de l’Indochine de grande envergure. La classe ouvrière se formait donc graduellement, de 1919 a 1929 et éclataient à répétition des grèves ouvrières. En 1930, avec l’aide de Mao, HCM a fondé le parti communiste indochinois, pour inclure le Laos et le Cambodge.

En 1936 le front populaire détenait le pouvoir en France, profitant de cette occasion, le PCV a déclenché une lutte pour la liberté et la démocratie durant les années 1936-1939. C’était enfin l’occasion propice pour le parti de créer ses bases, rassembler les masses et diriger vers la lutte.

Pendant cette période, la loi sur le travail était promulgué, les livres et les journaux ouverts du parti étaient vulgarisés largement parmi les classes populaires, contribuant à l’éducation de la conscience politique. À travers les luttes grandes ou petites, les masses étaient forgées et acquerraient des expériences, c’était une période de l’entrainement et de préparation pour l’insurrection générale d’Août.

III. L’insurrection générale et la révolution d’Août.

 

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

En Septembre 1940, les troupes japonnais sont entrés à Hanoi, c’était le début d’une nouvelle étape historique: vivre et lutté contre un double joug des colonialistes français et japonnais. C’était une période noire, les français ont organisé le mouvement de la jeunesse Doucouroy pour désorienter la jeunesse. Dans les villages, ils raflaient le riz et forçaient les agriculteurs de planter du jute pour les japonais. En ville, ils instituaient de nombreux impôts. Des partis pro-japonais ont apparu faisant la propagande pour la doctrine “ grande Asie “ des japonais.

Le 9 mars 1945, par un coup d’état, les japonais ont renversé le gouvernement français. Le 19 Août, le comité de l’insurrection a organisé un meeting de grande envergure sur la place du Théâtre Municipal, qui s’est transformé en un défilé de démonstration de forces pour occuper la Résidence Supérieure, le Service de Sécurité, la caserne des Tirailleurs indochinois, les pouvoirs passaient des mains des japonais aux mains du peuple.

À l’exemple de Hanoi, les provinces et les villes se sont successivement révoltées. En espace de 10 jours, l’ancien régime était renversé, le gouvernant révolutionnaire est établit dans tout le pays. Le 2 Septembre 1945, au parterre de Ba Dinh, devant son mausolée actuel, Ho CHi Minh a déclaré devant le monde l’indépendance du Vietnam, puis a fondé la République Démocratique du Vietnam et la ville d’Hanoï est devenue Capitale du nouveau Vietnam.

Le 6 Janvier 1946, les 1ères élections de l’assemblée étaient organisées, l’hymne national, le drapeau communiste et la constitutions étaient ratifiés. La population du Vietnam s’engageait avec l’enthousiasme à l’édification de la nouvelle société malgré des grandes difficultés que l’on croyait insurmontable.

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

De Septembre 1945 à Mai 1945, 200 000 soldats chinois faisant partie des Alliés sont entrés au Vietnam pour désarmer les japonais vaincus. Les partis nationalistes Viet Quoc, Viet Cach usaient de nombreuses machinations pour attaquer le nouveau gouvernement. Après la signature préliminaire le 6 Mars 1946, d’un côté, les français cherchaient constamment à fomenter les troupes, et de l’autre les réactionnaires multipliaient leur sabotage. Le Vietnam avait pu non seulement chasser les troupes de Tchang Kaichek, limiter les saccages des colonialistes français mais aussi à juguler la famine qui avait ravagé le pays depuis l’occupation japonais. Devant cet état, HCM a lancé l’appel de “partager le riz et céder les vêtements”et”d’accroitre la production et l’économie”. C’est pourquoi le spectacle de morts de faim avant l’insurrection a disparu. Parallèlement à la lutte contre la faim, il a lancé également un slogan “l’analphabétisme”, et depuis l’enseignement populaire est née et s’est étendu dans tout le pays.

La nuit 19 Décembre 1946 les français ont provoqués la guerre et s’emparait d’Hanoï. Avec une armée bien plus puissante que la nôtre (6500 soldats, 40 tanks, des centaines de véhicules blindés et d’avions), les français ont occupés Hanoï en 24 heures. Mais les 1ers combats ont étaient prolongés de 2 mois malgré le fait que l’envahisseur canonnait jour et nuit et les avions larguaient des tonnes de bombes sur les quartiers que nous occupions.

Dans la nuit 17 Février 1947, sous l’ordre du commandement général, le régime Thu Do ouvrait une perse vers l’extérieur pour sauvegarder ses forces.

IV. La guerre d'Indochine

 

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

Appartenant à l’empire colonial français depuis la fin du XIXe siècle, l’Indochine se compose de trois colonies, le Tonkin au Nord, l’Annam au Centre et la Cochinchine au Sud, et de deux protectorats, le Laos et le Cambodge à l’Ouest.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les Japonais envahissent l’Indochine. À l’issue de la capitulation du Japon, en Septembre 1945, en s’alliant avec les nationalistes vietnamiens de Bao Dai, le Viêt-minh, mouvement indépendantiste dirigé par le communiste Hô Chi Minh, proclame l’indépendance du Vietnam. Après avoir tenté de négocier, la France choisit de reconquérir militairement l’Indochine et y envoie le corps expéditionnaire français d’Extrême-Orient (CEFEO).

Tandis que les nationalistes vietnamiens négocient avec les Français, ils obtiennent en 1948 la création d’un état vietnamien indépendant qui, sous l’autorité de l’empereur Bao Dai, regroupe le Tonkin, l’Annam et la Cochinchine, la reconnaissance du statut d’États associés pour le Cambodge et le Laos. Le Viêt-minh, opposé à Bao Dai, mène des opérations de guérilla contre la présence française. Après la victoire de Mao Zedong et la proclamation de la République populaire de Chine, le 1er octobre 1949, le Viêt-minh reçoit de la part de la Chine communiste, un important soutien logistique qui lui permet d’armer un corps de bataille de plusieurs milliers d’hommes.

Le général Giap, commandant de l’armée du Viêt-minh, passe alors à l’offensive. Au cours du mois d’Octobre 1950, il chasse les Français des abords de la frontière chinoise. Un temps arrêté, il se lance, au printemps 1952, à l’assaut du Laos. Pour fixer puis anéantir ses forces, le CEFEO installe successivement dans le haut pays Thaï deux bases aéroterrestres, à Na San, entre Octobre 1952 et Août 1953, puis à Dien Bien Phu, à partir du mois de Novembre 1953. La fin des combats, le 8 Mai 1954, à Dien Bien Phu amorce le désengagement français d’Indochine.

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

La conférence internationale de Genève qui se déroule au cours du printemps et de l’été 1954 met fin à la guerre d’Indochine. Les accords qui en résultent reconnaissent le gouvernement démocratique, l’unité et la souveraineté du Vietnam (Tonkin, Annam et Cochinchine), divisent le pays en deux zones, la ligne de séparation longeant le 17e parallèle, et prévoient des élections libres en 1956 en vue de réunifier le Vietnam.

Ils instaurent le cessez-le-feu en Indochine et prévoient que les forces françaises se regroupent dans le Sud, tenu par les nationalistes, et les forces Viêt-minh dans le Nord. Ces accords font du Laos et du Cambodge des états neutres. Les pertes militaires françaises sont lourdes : plus de 47 000 soldats métropolitains, légionnaires et africains ont été tués ainsi que 28 000 autochtones combattant dans le CEFEO et 17 000 dans les armées des États associés de l’Indochine. Pour sa part, les pertes du Viêt-minh sont évaluées proche de 500 000.

V. La guerre du Vietnam et la réunification du pays

 

26 Avril-21 Juillet 1954, la conférence de Genève qui met un terme à la guerre d’Indochine, décide le partage provisoire du Vietnam en deux zones d’administration distinctes, de part et d’autre du 17e parallèle.

Juillet 1956 Le Sud-Vietnam refuse d’organiser les élections prévues par les accords de Genève en vue de la réunification du pays.

Février 1959 Les communistes sud-vietnamiens lancent une insurrection contre le régime en place, bientôt soutenue par le Nord-Vietnam d’Hô Chi Minh.

20 Décembre 1960, naissance du Front national de libération du Sud-Vietnam (F.N.L.), connu sous le nom de Vietcong.

Janvier 1962, création à Saigon d’un commandement militaire américain afin de soutenir le Sud-Vietnam face à l’activisme communiste.

7 Août 1964, le Congrès américain vote la résolution du Tonkin, qui permet au président Johnson d’engager massivement l’US Army dans le conflit vietnamien.

Février 1965, les États-Unis commencent à bombarder le Nord-Vietnam.

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam

Janvier-Février 1968, le F.N.L. lance l’offensive du Têt, qui démontre aux États-Unis la vigueur de la guérilla communiste au Sud-Vietnam.

31 mars 1968 Johnson décide l’arrêt des bombardements sur le Nord-Vietnam, ce qui permet l’ouverture de négociations avec Hô Chi Minh.

27 Janvier 1973, les accords de Paris entérinent le retrait américain du Vietnam. Quelque 50 000 soldats de l’US Army ont trouvé la mort au Vietnam.

30 Avril 1975, le général Duong Van Minh, successeur du général Thiêu à la tête du Sud-Vietnam, capitule sans conditions après l’entrée des troupes communistes à Saigon.

Les autres articles


NOUS SOMMES RECOMMANDÉS SUR

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam
Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam
Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam
Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam
Youtube | Asia Hero Travel Vietnam
INTERGRAM | ASIA HERO TRAVEL