Blog

Les Khmers Rouges au Cambodge

 

Les Khmers rouges au Cambodge étaient au pouvoir depuis seulement quatre ans, mais le pays n’a pas encore complètement récupéré.

Entre 1970 et 1975, les combats entre le régime de Lon Nol d’une part et les Nord-Vietnamiens et Khmers rouges au Cambodge de l’autre furent brutaux. Des centaines de milliers de Cambodgiens y sont morts. Le 17 avril 1975, le gouvernement Lon Nol s’effondra. Les Khmers rouges, sous la houlette d’un intellectuel formé à Paris et sous le nom de Pol Pot, prirent le relais et rebaptisèrent le pays le Kampuchea démocratique.

En quelques jours, les Khmers rouges ont évacué Phnom Penh dans une tentative radicale de restructuration de la société cambodgienne. Les villes ont été vidées de force et presque toute la population cambodgienne a été obligée de travailler comme esclave dans la campagne. Les paysans soi-disant plus «idéaux» ont été mis en charge.

L’objectif était de transformer le Cambodge en une société agraire et communiste sans religion, sans intellectuels et sans monnaie. Le résultat fut l’un des bouleversements délibérés les plus violents et les plus drastiques jamais infligés à une société.

Il ne fallut pas longtemps avant que le régime des Khmers rouges se retourne. Il passa par une série de purges violentes destinées à écarter ceux qui n’étaient pas suffisamment dévoués à la cause. De nombreux dirigeants des Khmers rouges ont fait défection au Vietnam, où ils ont mis en place un gouvernement en exil.

En décembre 1978, le gouvernement vietnamien envahit le Cambodge. C’est début 79, que le Vietnam libéra le Cambodge des Khmers rouges et installa un gouvernement de son choix. Il a été composé en grande partie de transfuges khmers rouges qui s’étaient réfugiés au Vietnam et dirigés par Hun Sen. A cette époque, un nombre considérable de Cambodgiens mouraient de faim. Des centaines de milliers de réfugiés avaient fui vers des camps de réfugiés à la frontière thaïlandaise.

Les Khmers rouges étaient au pouvoir depuis moins de quatre ans. Toutefois, pendant ce temps entre un et trois millions de Cambodgiens sont morts. C’est près d’un quart de la population entière. Beaucoup ont été exécutés par les Khmers rouges, et beaucoup d’autres sont morts de faim et de maladie. Ceux qui ont survécu ont eu leurs familles déchirées, et ont été forcés d’épouser de parfaits étrangers. Ils ont été dépouillés de leur culture et de leur religion, et ont vu toutes leurs espérances détruites. Ils également subi des tourments que la plupart d’entre nous peuvent à peine imaginer.

Bien que dépourvus de pouvoir, les Khmers rouges résistaient encore au nouveau régime. Les combats se poursuivaient longtemps après la signature des accords de paix de Paris en 1991. Dans le cadre de cet accord, les Nations Unies s’engageaient à administrer le pays pendant deux ans, dans l’un des plans les plus ambitieux et coûteux de l’ONU. L’Autorité provisoire des Nations Unies au Cambodge (APRONUC) a été saluée comme un succès par certains. Néamoins, c’était considérée comme un gâchis par d’autres. Toutefois, le Cambodge a réussi à organiser des élections en 1993. Plus de 90% des Cambodgiens ont votaient.

La célébration de la démocratie s’est avérée prématurée, cependant. Lorsque le Parti du peuple cambodgien (CPP), dirigé par Hun Sen, n’a pas remporté les élections, il a menacé de mener une sécession des provinces orientales du Cambodge. Le pays s’inclina devant les menaces du PCP et Hun Sen devint le deuxième Premier ministre (le royaliste Norodom Ranariddh fut le premier).

Jusque-là, les Khmers rouges avaient toujours un siège à l’ONU et étaient reconnus par de nombreux gouvernements occidentaux comme les dirigeants légitimes du Cambodge. Mais après les élections de 1993, ils ont été exilés à se battre dans les provinces. L’année suivante, en 1994, ils ont été interdits. Les défections au gouvernement ont brisés le groupe jusqu’à ce qu’elles se désintègrent. Ainsi, les derniers extrémistes se sont rendus à la fin des années 1990.

En 1997, Hun Sen a évincé son partenaire de coalition d’alors et son co-premier ministre dans un coup d’État soutenu par l’armée. Il est toujours au pouvoir aujourd’hui.

En 1998, Pol Pot est mort. Il n’aura jamais été jugé pour les atrocités commises par les Khmers rouges sous sa direction. La même année, le RPC a balayé les élections cambodgiennes, comme elles l’ont toujours fait depuis. Dans les années qui ont suivi, le pays a fait de petits progrès en matière d’amélioration, notamment en acceptant que les derniers dirigeants khmers rouges restants soient jugés par un tribunal soutenu par l’ONU. C’est un processus qui se poursuit encore aujourd’hui.

La guerre de près de trois décennies a dévasté le pays, qui a perdu la plupart de ses infrastructures, de ses institutions culturelles et éducatives, et de ses intellectuels qui ont été tués ou ont fui le pays. Une génération entière de Cambodgiens a été affamée, torturée et traumatisée. Beaucoup pensent que ce traumatisme a été transmis à la génération suivante. Les gens blâment souvent tous les maux du pays sur la période des Khmers rouges, ce qui est une grossière simplification de l’histoire difficile du pays. Malgré tout, on ne peut nier que cette période a eu un effet profond sur la culture du Cambodge.


Nos Circuits Préférés

Croisière 2 jours Bai Tu Long

Croisière 2 jours Bai Tu Long

Durée: 02 jours/ 01 nuit
Prix : À partir de : 130 $
Circuit à Ninh Binh Trang An et Bai Dinh en une journée

Circuit à Ninh Binh Trang An et Bai Dinh en une journée

Durée: 01 journée
Prix : À partir de : 93 $
Circuit à Ninh Binh en une journée

Circuit à Ninh Binh en une journée

Durée: 01 journée
Prix : À partir de : 87 $
Circuit d’une journée au Mekong Cai Be et Vinh Long

Circuit d’une journée au Mekong Cai Be et Vinh Long

Durée: 01 journée
Prix : À partir de : 90 $

NOUS SOMMES RECOMMANDÉS SUR

Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam
Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam
Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam
Agence de Voyage sur Mesure | Asia Hero Travel | Vietnam
Youtube | Asia Hero Travel Vietnam
INTERGRAM | ASIA HERO TRAVEL